Séminaire réseaux (2014-2015)

Le Laboratoire Junior Nhumérisme organise de novembre à mars un cycle mensuel de séminaire sur la thématique (très en vogue) des réseaux et de l’analyse de réseaux.

Les séances ont lieu le mercredi de 14h30 à 16h30 à l’ENS de Lyon (site Descartes, 15 parvis René Descartes).

Chacune des séances se veut, tout à la fois, lieu d’une discussion pluridisciplinaire et occasion de confronter l’analyse de réseaux et ses outils aux notions et thématiques avec lesquels elle ne peut manquer d’entrer en contact. Afin de faciliter et lancer la discussion, il a été demandé aux intervenants de proposer un texte (article, communication antérieure) en relation avec la thématique du séminaire.

Ainsi, chaque mois nous accueillerons un historien et un représentant d’une autre science sociale (sociologue, ethnologue, géographe) autour d’un couple notionnel :

 

Mercredi 19 novembre 2014 : « Réseaux et organisations »
Ens de Lyon – site Descartes (15 parvis René Descartes) – Salle F102

Claire Lemercier, historienne, directrice de recherches au CNRS, IEP, Centre de sociologie des organisations : Liens privés et positions publiques : un exemple en histoire du 19e siècle référence : « Liens privés et régulation de l’économie : la famille et l’institution (Paris, XIXe siècle) », Revue d’histoire du XIXe siècle, 2006, n° 33, pp. 23‑53

Julien Brailly, sociologue, doctorant, IEP, centre de sociologie des organisations : Liens privés et taille des organisations : une approche multiniveaux du travail marchand dans un salon d’échange de contenus audiovisuels

 

Mercredi 10 décembre 2014 : « Réseaux et prosopographie »
Ens de Lyon – site Descartes (15 parvis René Descartes) – Salle F008

Andoni Artola Renedo, historien, post-doctorant, Centre d’Histoire « Espaces et Cultures » : Les transformations du leadership politique (Espagne, 1808-1833)

François Denord, sociologue, chargé de recherches au CNRS, EHESS, Centre de sociologie européenne : Analyse géométrique des réseaux sociaux – référence : « Comment lier l’économique et le social ? Une analyse structurale des lieux d’expertise sous le régime de Vichy », Gouvernement et action publique, n°2, 2013, pp. 183-219.  et « Social Capital in the field of power. The Norwegian case », Sociological Review, n°1, 2011 pp. 105-127.

 

21 janvier 2015 : « Réseaux et représentation »
Ens de Lyon – site Descartes (15 parvis René Descartes) – Salle F106

Vivien Faraut, historien, doctorant, Université de Nice, Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine : La représentation des réseaux politiques souterrains de la France du XIXe siècle

Pierre Mercklé, sociologue, ENS de Lyon, Centre Max Weber : La figure du réseau : remarques sur la fabrique d’une représentation du monde – références :
– BARNES J.A., 2014 [1954], « Classes sociales et réseaux dans une île de Norvège », Réseaux, n° 182, pp. 209-237, trad. fr. Jean Grange, https://www.cairn.info/revue-reseaux-2013-6-page-209.htm.
– MERCKLÉ P., 2011, Sociologie des réseaux sociaux, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 3ème éd.
– MERCKLÉ P., 2013, « La “découverte” des réseaux sociaux.  À propos de John A. Barnes et d’une expérience de traduction collaborative ouverte en sciences sociales », Réseaux, n° 182, pp. 187-208, https://www.cairn.info/revue-reseaux-2013-6-page-187.htm.
– VERGER A., 1991, « Le champ des avant-gardes », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 88, juin, pp. 2-40, http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1991_num_88_1_2979.

 

Mercredi 25 février 2015 : « Réseaux et filiation »
Ens de Lyon – Institut Français de l’Éducation  (19 allée de Fontenay) – Salle de réunion n° 1

Michaël Gasperoni, historien, post-doctorant, Ecole Française de Rome : De la parenté à l’époque moderne : système, réseaux, pratiques

Patrick Flandrin, physicien, directeur de recherche à l’ENS, Laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon, IXXI, membre de l’Académie des Sciences : Histoire d’un paradigme : une histoire numérique des ondelettes – présentation :
Les graphes de publications et co-publications sont des indicateurs scientométriques importants pour « dessiner » un paysage scientifique en révélant des identifications et des interactions (individuelles ou thématiques) privilégiées. Ce sont par nature des données évolutives dont il peut être intéressant, historiquement et sociologiquement, de rendre compte d’une manière quantitative. Ceci prend un intérêt particulier lorsqu’il y a émergence de concepts nouveaux autour desquels se cristallise une activité auparavant éparse (dans le cas présent, celui des « ondelettes »). Il s’agira ici de mettre en évidence la ré-organisation du paysage scientifique qui a pu s’opérer, de poser la question de la pertinence des outils de représentation et de mesure utilisés, ainsi que le rôle des a priori et de l’expertise dans les interprétations qui peuvent en être faites.
Références :
– S. Grauwin and P. Jensen, 2011: « Mapping scientific institutions », Scientometrics, 89, 943.
http://perso.ens-lyon.fr/pablo.jensen/scientoENS.pdf
– A. Cohen, 2011: « Sur la route des ondelettes », Gazette des Mathématiciens, 130, 19.
http://smf4.emath.fr/Publications/Gazette/2011/130/smf_gazette_130_19-36.pdf

 

Mercredi 18 mars 2015 : « Réseaux et espaces »
Ens de Lyon – site Descartes (15 parvis René Descartes) – Salle F001

Elisa Grandi, historienne, doctorant, Université Paris 7, Centre d’Etudes en Sciences Sociales sur les Mondes Africains : Du local au global: les réseaux de la Banque Mondiale en Colombie (1947-1960)
Références :
– Elisa Grandi, Politiques locales et experts internationaux: Les réseaux de la Banque Mondiale en Colombie (1949-1970)
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1429/files/2013/06/texte-Grandi-avec-graphes.pdf
– Elisa Grandi, « International aid, local élites and economic institutions in Colombian development (1930-1955) », texte présenté au colloque LASA2013 : Towards a New Social Contract ?
http://lasa.international.pitt.edu/eng/lasa2013_archive/
– Michel Grossetti et al., Studying Relational Chains from Narrative Material
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00843024/document

Laurent Beauguitte, géographe, chargé de recherches au CNRS, UMR IDEES : Analyse de réseaux en géographie : du changement d’échelle au changement de paradigme ?
Références :
– César Ducruet et Laurent Beauguitte, « Spatial Science and Network Science : Review and Outcomes of a Complex Relationship », Networks and Spatial economics, ParisNew-York, Springer, 2013
– Karl Kansky, Pascal Danscoine, « Measures of network structure », Flux, numéro spécial, 1989. pp. 89-121.
web/revues/home/prescript/article/flux_1154-2721_1989_hos_5_1_913
– John D. Nystuen and Michael F. Dacey, « A graph theory interpretation of nodal flows », Papers and Proceedings of the Regional Science Association, 1961, vol. 7, p. 29-42.
http://deepblue.lib.umich.edu/bitstream/handle/2027.42/45977/10110_2005_Article_BF01969070.pdf?sequence=1
A propos de cet article : http://groupefmr.hypotheses.org/3517

 

Comité organisateur

Pierre-Marie Delpu, doctorant en Histoire, Université Paris 1, centre d’histoire du 19e siècle / Laboratoire Junior Nhumérisme

Stéphane Dartiailh, doctorant en Anthropologie, Université de Nice, LIRCES / Laboratoire Junior Nhumérisme

Gabriel Garrote, doctorant en Histoire, Université Lyon 2, LER-SEREC / Laboratoire Junior Nhumérisme

Aurélien Zaragori, doctorant en Histoire, Université Lyon 3, LARHRA / Laboratoire Junior Nhumérisme


Publié par

Gabriel Garrote

Doctorant en Histoire contemporaine, je réalise une thèse sur la notabilité au 19e en mêlant approches historique, sociologique et géographique.
Longtemps impliqué dans le milieu associatif, je me suis particulièrement intéressé à la question du transfert des compétences acquises au cours du doctorat hors de la sphère universitaire.

5 thoughts on “Séminaire réseaux (2014-2015)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *