journées RES-HIST, 9-11 avril 2014

Le groupe de travail RES-HIST organise une deuxième session de travail du mercredi 9 au vendredi 11 avril 2014 à l’Université de Toulouse. Contrairement au premier atelier, tenu à Nice en septembre 2013, qui présentait la diversité des approches et des usages de la notion dans plusieurs travaux en cours dans les quatre périodes historiques (voir notre compte rendu), celui-ci est plus axé sur la méthodologie du traitement numérique des réseaux (session du mercredi après-midi) et présente notamment les travaux de chercheurs étrangers. Un troisième atelier sera organisé à Paris 7 en 2014-2015 et valorisera les croisements disciplinaires.

Les liens renvoient aux articles mis en ligne par les communicants sur le site du groupe RES-HIST.

Maison de la Recherche – Université de Toulouse-le Mirail

Mercredi 9 avril 2013 (14h30-17h)
14h 30 : Accueil : salle informatique de la Maison de la Recherche, RDC
14 h 40 – 17 h : Ateliers informatiques
Atelier 1 : P. Cristofoli (UMR 8558 EHESS-CNRS) : « NodeXL et le traitement des données nominatives et de parenté. (salle informatique de la Maison de la Recherche, RDC)
Atelier 2 : A. Chaparro (Université de Nice) : « Construire, visualiser et analyser un réseau avec Pajek » (salle informatique n° 1118, bâtiment 18, premier étage)

 Jeudi 10 avril 2013
« Historiens et analyses de réseaux » (D 31)
9 h : Accueil
9 h 15 : Introduction (M. Bertrand)
9 h 30 : G. Levi (Université de Venise, Italie) : conférence inaugurale – « Religion catholique et mondes sociaux en Europe et en Amérique latine »
10 h 30 – 10 h 45 : discussions
10 h 45 : pause
11 h : L. Van Hoof (Université de Gand, Belgique) : « Réseaux épistolaires grecs sous l’Empire Romain : Libanios (314-393) comme lobbyiste » (Discutante : C. Bonnet, IUF-Université de Toulouse)
11 h 45 : J.M. Imízcoz Beunza (Université du Pays Basque, Vitoria, Espagne) : « Correspondance épistolaire et analyse de réseau dans l’empire espagnol » (Discutant : P.-Y. Beaurepaire, IUF-Université de Nice) – on peut lire à ce sujet son article publié dans Redes
12 h 30 : repas (S. D. 28)
14 h 30 : F. Apellaniz (Institut Universitaire Européen, Florence, Italie) : « Vers un modèle de collaboration ? Réseaux mixtes et institutions légales en Méditerranée pré-moderne (Alexandrie, Damas, 1350-1520) »(Discutantes : C. Denjean ; I. Houssaye, Université Paris Diderot / FRAMESPA) – on peut lire à ce sujet son article publié dans le Journal of Interdisciplinary History
15 h 15 : A. Ibarra (UNAM-Mexique) : «  Réseaux marchands dans l’espace atlantique moderne au 18e siècle : le consulat de Mexico » (Discutant : Z. Moutoukias, Université Paris 7-Denis Diderot)
16 h : S. Ginalski (Université de Lausanne, Suisse) : « Patronat suisse et entreprises familiales 20e siècle » (Discutante : S. Marzagalli, IUF-Université de Nice) (intervention fondée sur un texte sous presse, qui sera de ce fait transmis aux seuls participants)
Vendredi 11 avril 2013
Journées doctorants et post doctorants (D 29)
8 h 45 : Accueil
9 h : A. Massé (doct., université de Toulouse 2) : «  Consuls en réseaux : les consuls de France de 1815 à 1852 »
9 h 30 : T. Mollanger (doct., université de Bordeaux) : «  Aborder la construction de la réputation d’un acteur économique par l’analyse de réseaux égocentrés. Apports et limites d’une méthode appliquée à la firme Hennessy de 1765 à 1796 »
10 h : L. Nabias (doct., université de Paris 3) : « Cartographie du capital social et économique de quelques lignages de l’ancienne noblesse d’Ile de France du XIIe au XVe siècle, à travers l’étude de leurs réseaux de parenté et de dépendance d’institutions ecclésiastiques »
10 h 30 : Pause
11 h : H. Simmoneau (post doc. Paris 13) : « Mobilité des hommes et réseaux d’information. L’apport d’une base de données sur les hérauts d’armes à la fin du Moyen Âge »
11 h 30 : S. Thery (doct., université de Tours) : «  Études des réseaux sociaux entre les notables de la ville de Tours et Louis XI (1461-1483) »
12 h – 12 h 30 : Discussions
Repas : 12h30-14h (S. D. 28)
14 h : C. Milhaud (Paris School of Economics) : « Réseaux ecclésiastiques et marchés des capitaux dans l’Espagne du XVIIIe siècle »
14 h 30 : D. Rusque (doct., université de Strasbourg) : « Commerce matériel du savoir et réseaux du naturaliste Jean Hermann (1738-1800) »
15 h : M. Lezowski (post-doc, École française de Rome) : «  Légitime transmission : le contrôle des reliques à l’époque moderne, une ressource pour l’historien des réseaux. (Milan, XVII-XVIIIe siècles) »
15 h 30 : Pause
16 h : M. Maisonnobe (doct., université de Toulouse 2) : « A geo-historical account of the development of DNA repair studies »
16 h 30 : M. Molin : «  Comprendre les apports de l’analyse des réseaux en histoire ecclésiastique. La clientèle de la famille de Guise au sein du clergé parisien durant les guerres de religion (XVIe siècle) »
17 h – 17 h 30 : discussions et conclusions


Publié par

Pierre-Marie Delpu

Agrégé d'histoire, doctorant contractuel en histoire contemporaine, Université Paris 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *