Utiliser une base de données dans un travail de recherche en histoire

Vous trouverez ici la communication que j’ai donnée au séminaire « Digital History. L’histoire à l’heure du numérique » à l’Université Paris 7, en janvier 2013 (voir programme), sur l’usage des bases de données en histoire politique contemporaine à partir du cas précis de ma thèse. J’utilise la base Fichoz, d’abord créée par Jean-Pierre Dedieu pour le CNRS à partir de Filemaker. Cette base permet de stocker massivement des données factuelles obtenues par la consultation des archives et de les mettre en relation. Elle peut être reliée à un logiciel libre d’analyse de réseau, Pajek, qui permet de modéliser des configurations sociales. Sur les relations entre ces deux logiciels, Jean-Pierre Dedieu, directeur de recherches au CNRS spécialiste d’histoire moderne de l’Espagne et un post-doctorant, Alvaro Chaparro, viennent de publier un article aux Cahiers de Framespa : http://framespa.revues.org/2173


Publié par

Pierre-Marie Delpu

Agrégé d'histoire, doctorant contractuel en histoire contemporaine, Université Paris 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *